Voyages en Andalousie au XIXe s. La fabrique de la modernité romantique

Nikol Dziub, Voyages en Andalousie au XIXe s. La fabrique de la modernité romantique, Genève, Droz, coll. “Histoire des Idées et Critique Littéraire”, vol. 495, 2018.

Le voyage en Andalousie au XIXe siècle apparaît comme une réponse à la double révolution mimétique et médiatique à laquelle la littérature est alors confrontée. C’est avec les dispositifs de la modernité (lithographie, photographie, littérature journalistique) que dialoguent les écrivains-voyageurs dont les textes sont ici étudiés : Laborde, Chateaubriand, Taylor, Irving, Gautier, Dumas père, Botkine, Andersen, De Amicis, etc. C’est pourquoi ces objets littéraires aux statuts génériques et éditoriaux divers (voyages pittoresques, contes, feuilletons, lettres…) doivent être replacés dans l’environnement des productions culturelles liées à l’Andalousie à l’époque : le Handbook espagnol de Richard Ford, les photographies de Charles Clifford et de Jean Laurent, les études qu’Owen Jones publie sur l’Alhambra, l’Exposition universelle de Londres en 1851, ou encore les illustrations que Doré donne pour L’Espagne de Davillier. Au terme de ce parcours, on comprend comment, de la rencontre d’un genre problématique – le récit de voyage – et d’un espace auquel se superposent des loci parfois contradictoires – l’Andalousie –, naissent des pratiques révélatrices de ce que la modernité romantique fait à la littérature.

Pour plus d’informations, veuillez suivre le lien : https://www.droz.org/france/fr/6614-9782600058636.html